ab5

  • deux situations si triste

    la premiere:

    il ya des jours un enfant passa devant chez moi ,sur une chaise roulante,plus triste que je ne peux imaginer l'ampleur de sa profonde tristesse, à point qu'il ne peut lever la tete, le premier instant vous croyez qu il est timide mais helas il etait trés triste qu 'il ne pourrait connaitre autre chose comme timidité, je ne sais comment vous expliquer la situation, je suis sensible mais ce que je viens de voir m'a completement boulversé..je n'ai pu me liberer pour lui attenuer sa souffrance , certes il n'a pu s'acclimater avec cette maladie qui l'a privé d'etre comme tous les enfants du monde
    pourrais je me contenter de lui caresser les cheveux ou plutot l'embrasser..je n'ai pu trouver d'autre moyen croyez moi ...!

    ****************************************************************

    la deuxieme:

    iaujourd'hui m'a contacté mon ami je n'ai pu supporté sa souffrance son desepoir il ya un temps je lui rendu visite et dans quel etat je l'ai trouvé:voilà toute l'histoire ce mot paru sur le forum des etudiants de la faculté de medecine d'alger merci

     

    Après que je suis revenu de chez ma mère, je suis passé voir un ami
    Et dans quel etat je l'ai trouvé…!
    A peine concentre …à peine bouge a peine, lorsqu'on lui parle je crois le son se répercute son écho dans son âme comme une torture qu'on entendait jadis sur les gouttes d'eau qu'on faisait tomber sur les têtes des prisonniers pris dans ces tubes sous la chaleur intense qui faisaient comme éclater une bombe dans un lieu fermé
    L'un lui parle de patience … du bon seigneur et comment et de quelle façon, les autres le pique de regards brulants qui lui fait transmettre un regard de désespoir par cette pitié qui ne devriez apparaître sur les mines en ces circonstances un peu spéciale…
    Ses cris intenses plus intenses que je ne pourrai imaginer ses douleurs immenses qui le fait s'exprimer de telle manière que nulle personne n'aurait la capacité de traduire ce portrait qui ne m'a permis que d'être stagné sans aucune inspiration m'y est venue pour décrire cette image qui mérite d'être éternisée..
    Il n'était faible je le connais suffisamment en dépit de sa maladie qui l'a suivi depuis des années.. sa jeunesse détruite ..son niveau intellectuel condamné qui a pu le mener plus loin…
    Ces cris qui n'étaient que le reflet de ce combat acharné qui mène depuis dix ans sans que l'un puisse vaincre l'autre…ni il est gueri ni la maladie a pris le terrain et mettre fin à sa souffrance une fois pour toute …
    CHERS ETUDIANTS EN CE NOBLE METIER MEDECINE NE SOYEZ: QUE DE GENEREUX MEDECINS QUE VOUS ESTIMEREZ LA GUERISON DE CES PAUVRES QUE D'AVOIR TOUTE LA FORTUNE DU MONDE SACRIFIEZ VOTRE VIE POUR APPORTER LE BONHEUR AUX PAUVRES COMME ETAIENT VOS AIEUX PARMI EUX QUI SE SONT SACRIFIé POUR QUE LEURS PAUVRES FRERES VIVENT…
    JE VEUX FAIRE QUELQUE CHOSE JE NE SUIS MEDECIN JE NE SUIS QU'UN PAUVRE MODESTE HOMME ISSU D UNE FAMILLE QUI A FAIT EN UN MOMENT QUELQUE CHOSE COMME CELLE QUE JE VIENS DE VOUS LA RECOMMANDER..

    Khadir Salem